Relecture intégrale

Le Chef de projets, d’accord avec le client, estime en début de projet si le volume des documents à traduire autorise une relecture intégrale. Sauf demande contraire du client, si le volume de texte à traduire est inférieur à 1 000 mots, le Chef de projets planifie une relecture intégrale. Sinon, le Chef de projets opte pour un ou plusieurs contrôles qualité.